Girofle : Prix du kg à 4 USD au bac Manambondro – 12 USD au Port de Tamatave

Environ 30 000 familles de paysans réparties le long de la côte Est de Madagascar produisent du Girofle.

Le prix de vente local dépend principalement de la qualité des routes pour l’acheminement des produits vers le Port de Tamatave.

L’administration publique essaie de favoriser le secteur par l’augmentation de nombre d’opérateurs économiques autorisés à exporter ce produit destiné au marché international.

Si le produit est collecté à un prix autours de 4 dollars/kg (13 500 Ar) au bord du Fleuve Manambondro, entre Vangaindrano et Fort-Dauphin, il est proposé au prix de 12 dollars après conditionnement pour l’exportation au Port de Tamatave.

Les difficultés de transport vers les points de conditionnement pénalisent ainsi les paysans producteurs.

Le problème d’infrastructure, surtout routière, est presque généralisé pour toutes les régions fertiles de Madagascar. Cette région du Sud-Est attend avec impatience la réhabilitation des routes nationales RN12A, RN12, les Ports Maritimes.

L’aboutissement des chantiers pour la fluidification du Canal des Pangalana pourra aussi améliorer la situation locale.

Image d’archives : Culture du Girofle en 1947

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :