Oniversite : Fanatsaràna ny IST Manakara

Sekoly fampianarana ambony tokana misy amin’ny Faritra « Grand Sud-Est » ny IST Manakara (Institut Supérieur de Technologie).

Noraisin’ ny Minisitry ny fampianarana ambony sy ny fikarohana ara-tsiansa, ASSOUMACOU Elia Béatrice teto amin’ny #MESupReS omaly 18 febroary ireo Raiamandreny avy ao amin’ny Faritra Vatovavy Fitovinany. Ny Profesora Victor MANANTSOA no nitarika ny delegasiona.
Niaraha-nidinika ny fomba hanatsarana ny kalitaon’ny fampianarana sy hanomezana sehatra mampiroborobo ny kalitao, sy mitsinjo ireo mpianatra. Anisan’izany ny fanatsarana ny sampana fampianarana izay sahanin’izy ireo ao amin’ny IST Manakara, miompana indrindra amin’ny fambolena sy fiompiana. Vonono ny hifanome tanana amin’ny fanatanterahana ireo dingana rehetra ho fanatsarana ity sekoly ambony ity ny ministera.

Ny Minisitra ASSOUMACOU Elia Béatrice sy ny Profesora Victor MANANTSOA

Loharano-dahatsoratra : Ministera

Les 7 embouchures / Ny vinagny fito

Les sept embouchures de fleuve suivantes sont emblématiques de la région éponyme sur la côte Sud-Est de Madagascar.

  • Namorona,
  • Faraony na Farogny,
  • Managnano,
  • Manakara,
  • Mangatsiotra,
  • Matitanana na Matatagna,
  • Andakary
  • Matitanana na Matatagna,

Elles structurent la population de ce région. Arrivés par la mer, les Voyageurs et explorateurs qui ont fini par s’installer dans au niveau de ces places qui offrent trois avantages stratégiques, l’accès à la terre ferme avec des moyens de transport, l’accès à l’eau douce pour la vie quotidienne et l’accès à la mer pour les activités de pêche et de navigation.

Vatovavy : quelques avantages d’une 23e Région pour le Sud-Est de Madagascar

La création d’une nouvelle région, en découpant la région Vatovavy-Fitovinagny (V7V), en deux est dans les discussions depuis quelques années. Certains y voient un risque d’affaiblissement des localités constituant la région Fitovinagny. D’autres y espèrent la mise en place de nouvelles infrastructures dédiées à l’éventuelle future région Vatovavy.

Mont VATOVAVY, près de Kianjavato sur la RN25 reliant Vohiparara/RN7 et Manajary

Un observateur de la situation socio-économique locale, qui ne souhaite pas afficher son identité, y verrait une opportunité de mise en valeur des spécificités et des potentiels de chaque sous-région du Grand-Sud-Est de Madagascar, allant de Nosy Varika jusqu’à Taolagnaro.

Si ces régions (Vatovavy, Fitovinagny, Atsimo-Atsinanana et Anosy) arrivent en effet à se coordonner pour revendiquer la réhabilitation des grandes infrastructures qui faisaient autrefois leur force, elles auront plus de chance d’être entendues et surtout prises au sérieux que ce soit par le pouvoir central, soit par les partenaires techniques et financiers.

A titre d’exemple :

+ Une réhabilitation des Routes RN 25, RN12, RN12A profitera à toutes ces régions.

+ Un nouveau port avec une meilleure profondeur d’eau proche de Mananjary ou de Manakara bénéficiera mieux toutes ces régions que d’acheminer les produits d’exportation par route jusqu’au port de Tamatave.

+ Porter ces projets avec le soutien unanime de toutes les régions concernées est la meilleure manière de défendre l’intérêt général de la population concernée, qui se trouve parmi les plus démunies de Madagascar en industrie, en infrastructure de transport, en établissement d’enseignement supérieur, …

Il serait aussi temps de mettre de côté des revendications de supériorité ou d’importance historique, et regarder en face le vide structurel et multisectoriel qui caractérise cette grande région gorgée de potentiel mais oubliée, négligée ou ignorée de tous.

Vangaindrano – École de Sport Andrarangy

Fampivelarana sy fampandrosoana ny tanora amin’ny alalan’ny fanatanjahan-tena no sahanin’ny fikambanana Andrarangy ao Vangaindrano.

Mila tohana ny tanora hahafahany mianatra sy mampitombo ny talenta ananany.

Mpianatra mpiofana taranja Baolina kitra lehilahy
Mpianatra mpiofana Baolina kitra vehivavy

Mijoro ara-panjakana ny fikambanana Andrarangy ka ny zanaray ampielezana (diaspora) any France no mpanohana hatramin’izao.

Andrarangy France amperinasa

Mila fotodrafitrasa (infrastructures) hiofanana toy ny kianja (terrain de sport, gymnase) sy efitra fikotranana (dojo, salle de danse) hahafahany miasa ny École de Sport Andrarangy ka mitady vahaolana amin’izany ny Fikambanana.

Hita ao amin’ny Facebook ny fiainan’ny fikambanana « @Andrarangy Andrarangy »

Sary @Andrarangy
Ireo mpitarika sy mpiaramiasa ao amin’ny fikambanana Andrarangy

Grand Sud-Est grand absent des coopérations décentralisées

La dixième rencontre des coopérations décentralisées a eu à Ampefy, en Itasy, les 11, 12 et 13 décembre 2019, sur la thématique des « Villes et territoires durables.

Aucune collectivité des Régions du Grand Sud-Est n’a participé à cet événement important pour le développement économique.

Les acteurs présents ont travaillé dans différents ateliers :

• la Région Haute Matsiatra et la Métropole de Lyon,
• la Région Diana et le Département du Finistère,
• la Région Itasy et la Région Nouvelle-Aquitaine,
• la Commune Urbaine d’Antananarivo et la Région Ile-de-France,
• la Commune Urbaine de Tamatave et la Ville de Saint Etienne,
• la Commune Urbaine de Morondava et la Région La Réunion,
• les communes de Billère et Soavinandriana,
• le réseau Grand Est Solidarités et Coopérations pour le Développement,
• l’Association des Maires des Grandes Villes de Madagascar, l’Agence Française de Développement (AFD), l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD), France Volontaires et la GIZ.

Les ateliers ont permis de faire se rencontrer les acteurs, élus de terrain, techniciens, opérateurs et associations de l’action internationale des collectivités territoriales malgaches et françaises. Ces moments d’échange et de partage d’expérience ont été l’occasion de faire un point d’étape sur la décentralisation et la coopération décentralisée à Madagascar comme en France.

https://mg.ambafrance.org/10e-rencontre-des-cooperations-decentralisees-entre-collectivites-malagasy-et

Langouste : Prix de vente stable sur le Marché International de Rungis – France (33€ à 70€ HT/kg)

De Déc. 2018 à Déc. 2019, le prix de vente moyen des Langoustes sur le marché international reste stable, à 33€ hors taxe le kilo pour les Langoustes Vertes congelées vivantes et à 38€ HT/kg celui des Langoustes Roses. (Source : MIN Rungis)

Pour les Langoustes vivantes, le prix varie de 62 à 72€ HT le kilo.

Evolution du cours de change Ariary <=> Euros de 01/12/2018 au 01/12/2019

Avis de recrutement COI – Janvier 2020

Avis de recrutement

La Commission de l’océan Indien (COI) est une organisation intergouvernementale de coopération régionale
qui regroupe l’Union des Comores, La France au titre de la Réunion, Madagascar, Maurice et les Seychelles.
Elle a pour mission de resserrer les liens d’amitié et de solidarité entre les peuples et de contribuer, à travers
la coopération régionale, au développement durable de ses Etats membres.

A travers son projet ECOFISH, elle a pour objectif de stimuler une croissance économique équitable en
promouvant une pêche durable en Afrique de l’Est, Afrique Australe et dans la région de l’océan Indien (EASA-IOI).
Si vous êtes motivés et prêts à relever des défis, la COI, pour ce projet est à la recherche des profils suivants :

– Un(e) Assistant(e) Comptable
– Un(e) Assistant (e) de Communication & Design Graphique
– Un(e) Assistant(e) Administratif(ve)
– Un Chauffeur
Le dossier d’appel à candidatures pour chaque poste peut être obtenu comme suit :
– Téléchargement à travers le site internet de la COI (www.commissionoceanindien.org)
– Au Département des Ressources Humaines à l’adresse e-mail suivante :
hr@coi-ioc.org;
La date limite de dépôt de candidature est fixée au Vendredi 10 janvier 2020 à 16h30 (heure de Maurice).

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑